Les grandes figures de la Capoeira contemporaine

 

 

MESTRE BIMBA

Manoel dos Reis Machado

Né le 23 novembre 1900

Engenho Velho, Freguesia de Brotas, Salvador – Bahia

 

Fils de : Maria Martinha do Bonfim

  Luis candido Machado, Champion de Batuque

 

Il commence la Capoeira à l’âge de 12 ans.

Elève de l’africain Bentinho, qui était Capitaine de la compagnie de

navigation bahianaise

 

A 18 ans il donne des cours dans son quartier de naissance.

En 1928 il trouve que la Capoeira est peu compétitive, il joint des

coups de Batuque à l’Angola ainsi que des techniques de différents

arts martiaux. Il créa par ces transformations la Capoeira Régionale.

 

La Capoeira Régionale fut source de polémiques entre les capoeiristes

de l’époque qui n’étaient pas d’accord avec ce changement radical.

 

En 1932 il fonde sa première académie spécialisée « Centro Cultural

Fisico e Régional ».

En 1937 sa pratique est reconnue par le gouvernement.

En 1939 il enseigne dans la caserne du CPOR.

En 1942 il inaugure sa deuxième académie.

 

Le 23 juillet 1953, il fait une prestation devant le président Gétulio

Vargas au Palace de l’Acclamation à Salvador.

En lui serrant la main, le président qualifie la Capoeira de « seul

sport réellement national ».

Peu de temps après ces évènements Gétulio Vargas autorisa les

manifestations populaires et par là, la pratique de la Capoeira qui

était interdite par la police.

 

Marié et père de 10 enfants il fait face a des problèmes financiers.

Croyant en les promesses d’une meilleure reconnaissance et d’une vie meilleure il part pour Goiania.

Manoel dos Reis Machado, "Mestre bimba" y décède le 5 février 1974.

 

Les apports de Mestre bimba :

Il créa la capoeira régionale (luta regional bahiana), à l’époque elle se composait de 52 coups.

Il créa une méthode d’enseignement basée sur les « séquencias de Bimba », qui se traduisent en 8 combinaisons d’attaques et de défenses.

Il créa la « cintura desprezada », que les élèves formés peuvent pratiquer sur une toque de iuna.

Il créa le Batizado, un rituel ou l’élève est initié à la capoeira.

Il créa un système de graduation représenté par des foulards portés autour du cou :      

                    - 1° lenço cor azul : aluno formado

                    - 2° lenço cor vermelho : aluno formado e especializado

                    - 3° lenço cor amarelo : curso de armas

                    - 4° lenço cor branco : mestre de capoeira.

Les séquences de mestre Bimba

PRIMEIRA SEQUENCIA

Aluno 1

Meia lua de frente + meia lua de frente com armada + aù + rolê.

Aluno 2

Cocorinha + cocorinha com negativa + cabeçada.

SEGUNDA SEQUENCIA

Aluno 1

Queixada + queixada + cocorinha + bençao + aù + rolê.

Aluno 2

Cocorinha + cocoriha + armada + negativa + cabeçada.

TERCEIRA SEQUENCIA

Aluno 1

Martelo + martelo + cocorinha + bençao + aù + rolê.

Aluno 2

Banda + banda + armada + negativa + cabeçada.

QUARTA SEQUENCIA

Aluno 1

Goldelme + godelme + arrastao + aù + rolê.

Aluno 2

Bloqueio + bloqueio + galopante + negativa + cabeçada.

QUINTA SEQUENCIA

Aluno 1

Giro + joelhada + negativa + aù + rolê.

Aluno 2

Cabeçada + negativa + cabeçada.

SEIXTA SEQUENCIA

Aluno 1

Meia lua de compasso + cocorinha  (X2) + joelhada + aù + rolê.

Aluno 2

Cocorinha + meia lua de compasso (X2) + negativa + cabeçada.

SETIMA SEQUENCIA

Aluno 1

Armada + armada + negativa + cabeçada.

Aluno 2

Cocorinha + cocorinha + bençao + aù + rolê.

OITAVA SEQUENCIA

Aluno 1

Bençao + aù + rolê.

Aluno 2

Negativa + cabeçada.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MESTRE PASTINHA

 

                                         Vincente Ferreira Pastinha

                                         Né le 05 avril 1889 à Salvador

 

                                         Fils de : José Senhor Pastinha

                                         et de Raimunda dos santos

 

                                         Il commence la Capoeira à l’âge de 10 ans, appelé par un noir nommé                                                  Benedito, un esclave affranchi, pour lui apprendre la malice et pouvoir                                                affronter un autre jeune plus vieux et plus fort qu’il avait vu le menacer.

 

                                         En 1935, il fonde sa première académie connut sous le nom de Bigode                                                  (moustache).

 

                                         En 1941 il déménage dans le Pelourinho, créant le « Centro Esportivo                                                  Capoeira Angola ».

 

                                         En 1964 il écrit un ouvrage : « Capoeira Angola » avec l’appui de son ami                                          Jorge Amado.

 

En avril 1966 il fait parti de la délégation brésilienne qui sera représenté au premier festival des arts nègres à Dakar (Sénégal).

 

En 1973, à 84 ans, Pastinha est expulsé de son académie par la Fondation du Patrimoine.

 

Sa femme, Maria Romélia Costa Oliveira fut celle qui pris soin de lui, elle avait pour activité la vente d’acarajé.

 

En mai 1978, Pastinha souffre d’une hémorragie puis d’une seconde un mois plus tard.

Pastinha est admis à l’hopital D. PEDRO II, il y décède le 13 novembre1981.